The Man of Steel

0 Flares 0 Flares ×

De ZACK SNYDER

« Jor-El: You will give the people an ideal to strive towards. They will race behind you, they will stumble, they will fall. But in time, they will join you in the sun. In time, you will help them accomplish wonders. »

Synopsis : Un petit garçon découvre ses origines extraterrestres qui lui donnent des pouvoirs surnaturels. Plus tard, il s’engage dans un périple afin de comprendre d’où il vient et pourquoi il a été envoyé sur notre planète. Mais il devra devenir un héros s’il veut sauver le monde de la destruction totale et incarner l’espoir pour toute l’humanité.

Attention au-delà de cette ligne, vous entrez dans la zone spoiler.

Que nous apporte cet énième film de super-héros ? De l’action, des muscles et une dose de romance. Quant au message du film, on a beau chercher, peu d’idées intéressantes apparaissent. C’est d’autant plus étonnant que C. Nolan, l’intelligent réalisateur de la trilogie des Batman, a contribué au scénario. Superman est ici présenté comme la version héroïque de Jésus, errant sur les routes en quête de son identité, acceptant d’être molesté sans répondre, incarnant l’espoir de ce « S » qu’il arbore sur son costume et choisissant de se sacrifier pour l’humanité. Mais en quoi cette comparaison apporte-t-elle quelque chose à la réflexion ? Superman est Jésus, et alors ? Si le film avait approfondi cette comparaison en ajoutant des idées, un questionnement, peut-être aurait-elle eu un intérêt. De même, l’idée d’une société qui assigne un rôle dès la naissance aux individus, aurait pu être intéressante si  elle avait été plus creusée. Les dialogues renforcent la superficialité de cette association Jésus-Superman, avec des phrases lisses et souvent vides de sens. On retiendra ainsi cette formule prononcée par plusieurs protagonistes et atteignant des sommets d’idiotie : « A good death is its own reward ».

A présent, délaissons l’univers des idées pour nous pencher sur la réalisation. Deux aspects parviennent à sauver le film : les acteurs et certaines scènes d’action. Henry Cavill est à la hauteur de la légende du superhéros, parvenant même à lui donner un charme inédit. Russell Crowe en impose dans le rôle de Dieu/Jor-El, envoyant aux hommes son fils pour les sauver. Amy Adams est également bien choisie pour le rôle de l’intrépide et dynamique Lois Lane, mettant plus en valeur son intelligence que son sex-appeal.

Quant aux scènes d’action dans les gratte-ciels new-yorkais, elles ne sont certes pas d’une grande originalité, mais elles sont particulièrement réussies d’un point de vue technique, avec un réalisme amplifié par des mouvements de caméra très fluides. Mais ces quelques scènes d’action réussies ne parviennent pas à masquer le manque global d’originalité du film. Ainsi, les scènes où la mère de Clark évolue dans la nature lorsqu’il est enfant semblent étrangement proches de celles où Jessica Chastain apparaît avec ses enfants dans The Tree of Life de T. Malick. Simple coïncidence ou copié-collé d’un cinéaste en manque d’inspiration ? La musique, pourtant composée par Hans Zimmer, manque elle aussi d’originalité. Semblable à la bande son d’une dizaine de films d’action, il n’en ressort aucune mélodie mémorable.

De manière générale, on regrettera le trop plein d’actions qui tend à aseptiser l’histoire pour en faire un énième film d’actions à gros budget. Spielberg a récemment prédit l’implosion de l’industrie du cinéma américain pour cause d’overdose de films marketing dénués d’autres ambitions que les chiffres du box-office. Dans le cas présent, c’est vers un autre gouffre que semble se diriger l’industrie du cinéma : le genre apologétique chrétien, très en vogue aux Etats-Unis actuellement, avec l’essor des mouvements évangéliques. La Warner a d’ailleurs ouvertement contribué à ce prosélytisme en rédigeant, lors de la campagne promotionnelle du film, à l’intention de la communauté chrétienne américaine, un sermon intitulé « Jésus, le super-héros originel » où elle explique le caractère biblique de Superman.

Titre original : Man of Steel. Réalisation : Zack Snyder. Acteurs principaux : Henry Cavill (Clark Kent/Superman/Kal-El), Amy Adams (Lois Lane), Michael Shannon (Zod), Kevin Costner (Jonathan Kent), Diane Lane (Martha Kent), Russell Crowe (Jor-El), Laurence Fishburne (Perry White). Scénario : David S. Goyer et Christopher Nolan, d’après les personnages créés par Jerry Siegel et Joe Shuster. Musique : Hans Zimmer. Pays : Etats-Unis. Date de sortie : 2013. Durée : 143mn (2h23).

3 réflexions au sujet de « The Man of Steel »

  1. Bonjour,

    Je n’ai pas vu le film, et la critique ne donne effectivement pas envie de le voir…Cela dit, j’ai rarement vu des films de ce genre être particulièrement intelligents… du coup, je ne suis pas étonné.
    Bonne continuation pour ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>