Les Garçons et Guillaume, à table !

0 Flares 0 Flares ×

De GUILLAUME GALLIENNE

DE LA DIFFICULTE POUR UN ACTEUR A SE DEPARTIR DE SON ROLE

20529833_20131017171932686[1]

Synopsis : Le premier souvenir que j’ai de ma mère c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : « Les garçons et Guillaume, à table ! » et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle raccroche en me disant : « Je t’embrasse ma chérie » ; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus.

Galienne-930X620_scalewidth_630[1]

Qu’est-ce qui définit l’orientation sexuelle et plus généralement l’identité d’une personne ? Dans quelle mesure l’entourage façonne-t-il l’identité d’un individu ? Dans son film autobiographique, Guillaume Gallienne montre comment il a endossé le rôle de l’homosexuel qui lui avait été attribué par sa famille. Une histoire originale alors qu’on est bien plus souvent confronté à la situation inverse, celle de jeunes qui pour masquer une orientation sexuelle mal perçue par leur famille, feignent d’être hétéros. Découvrir et assumer tardivement son appartenance à la norme, voilà une trajectoire pour le moins surprenante.

Guillaume ne peut pas imaginer être hétéro alors que sa famille et son entourage l’ont persuadé du contraire. Son étrangeté le distingue de ses frères et l’empêche d’être perçu comme hétéro, il sera donc homo. Parce qu’il ne peut jouer les rôles masculins déjà pris par ses frères, de beaux et musclés jeunes hommes, Guillaume choisit d’interpréter un rôle laissé vacant dans sa famille, celui de la fille. Il aime se déguiser en femme, il a une voix fluette, il est le double de sa mère à qui il voue une adoration sans limite, il déteste le sport, adore l’impératrice Sissi et comble de l’ironie, il est attiré par des garçons. En bon acteur qu’il est, Guillaume s’est emparé de son rôle au point d’en faire son identité. Même ses fantasmes sont devenus ceux de son personnage, comme l’atteste son attirance pour son ami anglais. Il s’est fondu dans son rôle au point de remodeler son identité pour qu’elle lui corresponde davantage.

La relation entre Guillaume et sa mère entretient cette confusion des rôles. Son père le délaisse au profit de ses frères, qui eux, lui renvoient l’image du fils qu’il attend. Ne parvenant pas à cerner son fils et à le ranger clairement dans une catégorie préconçue, son père préfère s’en éloigner. En conséquence, Guillaume reporte toute son affection sur sa mère et façonne son rôle pour lui plaire. En l’imitant et en interprétant une femme, il veut se rapprocher de son modèle ; en se trouvant une alliée susceptible d’apprécier son personnage, il cherche à être admis dans le cercle familial, en jouant de sa différence. Guillaume a compris qu’elle serait une spectatrice compréhensive et complice. Et en effet, l’interprétation du fils satisfait la mère. Elle est assurée d’être aimée inconditionnellement et de ne pas être remplacée par une autre femme.

Mais comme tout acteur, Guillaume a ses limites et il s’avère finalement incapable de jouer son rôle jusqu’au bout. Son interprétation est remise en cause lorsqu’il est confronté à la nudité masculine et à la perspective d’une relation sexuelle homosexuelle. Le fantasme l’attirait plus que sa réalisation. C’est en tombant amoureux d’une fille, sentiment qu’il réalise n’avoir jamais connu jusque-là, qu’il comprend sa double erreur. D’une part, il peut se sentir homme sans correspondre aux attentes paternelles et plus généralement, à la représentation commune de la masculinité et d’autre part, il peut aimer les filles tout en aimant sa mère. Et si son interprétation lui colle à la peau, au point qu’il lui est devenu difficile de faire admettre sa véritable identité à sa famille, il est désormais suffisamment sûr de lui pour ne plus ressentir le besoin de jouer un rôle défini par les autres.

les-garcons-et-guillaume-a-table-de-guillaume-gallienne-10908719wffls_1713[1]

Ce film fait apparaître la complexité des orientations sexuelles sous un jour inédit et malgré quelques scènes qui traînent en longueur, l’originalité de cette comédie et la double interprétation de Guillaume Gallienne, valent le détour.

Titre original: Les Garçons et Guillaume, à table ! Réalisation : Guillaume Gallienne. Acteurs principaux : Guillaume Galienne (Guillaume/Maman), André Marcon (le père), Françoise Fabian (Babou), Nanou Garcia (Paqui). Scénario : Guillaume Gallienne d’après son one-man-show. Musique : Marie-Jeanne Serero. Pays d’origine : France, Belgique. Date de sortie : 2013. Durée : 86mn (1h26).

2 réflexions au sujet de « Les Garçons et Guillaume, à table ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>