Le Noir (Te) Vous Va Si Bien

0 Flares 0 Flares ×

De Jacques Bral

Synopsis : Cobra, 20 ans, vit chez ses parents, deux émigrés orientaux. Son père, soucieux du respect des traditions, exerce un contrôle sur sa vie afin qu’elle fasse honneur à la famille. Toujours vêtue de noire et recouverte d’un voile islamique, elle se libère de son accoutrement tous les matins dans un café, avant de se rendre au travail…

Attention vous entrez dans la zone spoiler.

Tandis que Cobra découvre un autre monde en compagnie d’une amie et de son patron qui souhaite l’épouser, ses parents partent en Orient lui chercher un mari. Cobra quitte son patron pour le serveur du bar qu’elle fréquente tous les matins. Elle accepte de coucher avec lui à condition que ce dernier s’engage à l’épouser. Alors qu’elle goûte aux joies de l’amour et de la liberté, son père découvre sa double vie. Il se rend chez son fils l’informer du déshonneur qui rejaillit sur toute la famille. Un soir, Cobra est assassinée par son frère, sur l’ordre de son père. Le père endosse le crime à la place du fils.

Jacques Bral, lui-même émigré iranien vivant en France depuis l’âge de 18 ans, a choisi de confronter l’Orient et l’Occident à travers leurs traditions. Il délaisse le choc des religions pour s’intéresser au choc des cultures. Entre l’héroïne, entièrement vêtue de noire, recouverte d’un voile islamique et encore vierge et sa collègue aux jupes courtes et aux multiples expériences amoureuses, le fossé est immense. Cobra est prisonnière des traditions et du rigorisme familial, empêchée de vivre librement. Son père et son frère sont les garants de cet héritage, reproduisant le comportement de leurs ancêtres sans s’interroger sur sa cohérence. Son père se raccroche à ses propres traditions, qui composent son identité, alors que celle-ci est menacée par son déracinement. Jacques Bral lui oppose une vision caricaturale de la femme occidentale, une blonde aux yeux bleus, qui se sert du sexe pour s’élever socialement et qui trouve naturel de se dévêtir devant les gens qu’elle vient de rencontrer, pour aller nager nue dans leur piscine.

On peut s’interroger sur le choix du film de raconter l’histoire du point de vue du criminel. Pourquoi placer le spectateur dans la peau du commanditaire de l’assassinat de sa propre fille ? En adoptant ce parti-pris, Jacques Bral cherche vraisemblablement à nous faire comprendre les raisons du crime, non pas en l’excusant, mais en nous mettant à la place du vieil homme, dépassé par cette société qu’il ne comprend pas. Mais le cinéaste ne parvient pas à éviter l’écueil majeur de ce parti-pris : l’humanisation du criminel. La monstruosité de son acte tend à s’effacer derrière sa propre douleur, comme si son incompréhension pouvait excuser le meurtre de sa fille, comme si sa difficulté à appréhender les traditions occidentales- à s’intégrer- pouvait l’excuser d’avoir tué sa fille par respect des traditions. Ainsi, en endossant le meurtre commis par son fils, le père finit par retrouver une certaine humanité. Il regrette et cela semble suffire. Quant au frère, il apparaît certes comme un coupable antipathique et profondément engoncé dans son rigorisme, mais jamais comme le barbare qu’il est.  En s’efforçant de ne pas juger ses personnages, Jacques Bral cède à un relativisme contraire à la dénonciation même de son film, sur la condition des femmes dans cette application rigoriste de la tradition. 

Ce film mérite d’être vu, pour son héroïne, dont la tragique existence reflète le combat des femmes pour se libérer des traditions rigoristes étouffantes et pour son actrice, Sofia Manousha, qui l’incarne avec finesse. 

Titre original : Le noir (te) vous va si bien. Réalisation : Jacques Bral. Acteurs principaux : Sofia Manousha (Cobra), Lounès Tazairt (Moncef), Julien Baumgartner (Serge), Grégoire Leprince-Ringuet (Richard), Elise Lhomeau (Anaïs). Scénario : Jacques Bral. Musique : Nathaniel Méchaly. Pays d’origine : France. Date de sortie : 2012. Durée : 88mn (1h28). 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>