Kramer contre Kramer

0 Flares 0 Flares ×

De Robert Benton

« Joanna is a very unhappy woman and it took a lot of courage to walk out this door”. (Margaret)

Synopsis : Mariés depuis sept ans, Joanna et Ted ont un fils. Mais Ted, entièrement pris par son travail de publicitaire, délaisse sa famille. Un soir, alors qu’il s’apprête à annoncer à sa femme sa récente promotion, elle le quitte…

Attention vous entrez dans la zone spoiler.

Ted se retrouve seul pour élever son fils. Si les premiers temps sont durs, il devient un père responsable et aimant. Après seize mois d’absence, Joanna réapparaît pour obtenir la garde de son fils. Alors qu’une procédure de justice est lancée, Ted perd son travail. Joanna obtient la garde de leur fils. Mais pour ne pas rompre le lien étroit entre le fils et le père, elle décide finalement de le laisser à son ancien mari.

Dustin Hoffman face à Meryl Streep dans une lutte pour la garde de leur fils de 7 ans. L’histoire est simple, mais là où elle devient intéressante, c’est dans son refus d’un parti pris. Il n’y a pas de bon ou de méchant, mais des individus enferrés dans leurs difficultés et qui luttent pour devenir de meilleurs parents. La mère, même après avoir abandonnée son fils, n’est pas décrite comme une mère indigne. Ses états d’âme qui l’ont conduite à déserter le foyer sont bien exposés. Enfermée dans son statut de femme au foyer et de mère modèle, elle s’est perdue dans des rôles sociaux qui ont fini par l’étouffer et lui faire perdre le goût de vivre. Le père n’est pas non plus caricaturé. Il a inconsciemment délaissé sa famille pour son travail, se reposant sur sa femme pour élever leur fils, se complaisant dans son rôle de femme au foyer, à la fois plus valorisant comparativement pour lui et plus pratique pour l’éducation de leur fils. Il est loin d’être un père modèle et ce n’est que progressivement qu’il découvre les implications et le rôle de parent.

Le fillm a des qualités, dont la performance des deux acteurs principaux ainsi que l’analyse du délitement imperceptible d’un couple. Les dialogues entre Ted et Joanna paraissent justes et fins. Meryl Streep a d’ailleurs contribué à la réécriture de certaines scènes. Le film est un mélange de modernité (avec la figure du père qui élève seul son fils et la représentation de cette mère qui n’est pas parvenu à concilier vie professionnelle et vie familiale) et d’aspects un peu démodés. C’est le cas notamment de la thématique de la femme au foyer, enfermée dans son statut social et délaissée par un mari entièrement pris par son travail. Un film intéressant sur l’incompréhension dans un couple et l’émergence d’une nouvelle forme de paternité, de plus en plus présente dans l’éduction des enfants.

Titre original : Kramer vs. Kramer. Réalisation : Robert Benton. Acteurs principaux : Dustin Hoffman (Ted Kramer), Meryl Streep (Joanna Kramer), Justin Henry (Billy Kramer). Scénario : Robert Benton, d’après le roman d’Avery Corman. Pays : Etats-Unis. Date de sortie : 1979. Durée : 105 minutes. 1979 : LAFCA du meilleur film. 1980 : 5 Oscars. (Oscar du meilleur film, Oscar du meilleur réalisateur pour Robert Benton, Oscar du meilleur acteur pour Dustin Hoffman, Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour Meryl Streep, Oscar de la meilleure adaptation pour Robert Benton). 1980 : Golden Globe Award de la meilleure actrice dans un second rôle pour Meryl Streep.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>