Archives pour la catégorie Métaphysique

Agora

D’Alejandro Amenabar

“Synesius, you don’t question what you believe, or cannot. 

I must. » (Hypatie)   

Synopsis : Alexandrie, au IVe siècle après JC. La cité romaine prospère dans le respect des divers cultes. Hypatie, la fille du directeur du musée de la Bibliothèque d’Alexandrie se passionne pour la compréhension de l’univers. Philosophe, mathématicienne, astronome et agnostique, elle enseigne ses connaissances à des étudiants issus des milieux privilégiés. Une secte nouvelle, le christianisme, ne tarde pas à défier les autorités et à menacer les fondements de la cité…

Lire la suite

Les Chaussons Rouges

DE Michael Powell & Emeric Pressburger

« When we first met…you asked me a question to which I gave a stupid answer. You asked me whether I wanted to live and I said “Yes”. Actually, Miss Page, I want more, much more. I want to create…” (Lermontov).

Synopsis : Lermontov, un chorégraphe génial recrute Vicky, une danseuse débutante dans sa troupe. Elle acquiert une réputation mondiale en incarnant l’héroïne d’un ballet adapté du conte d’Andersen, Les chaussons rouges. L’histoire d’une paire de chaussons qui confère à celui qui les portent une capacité extraordinaire de danser, mais dont le maléfice réside dans l’impossibilité de s’en défaire et donc d’arrêter de danser…

Lire la suite

L’Enigme de Kaspar Hauser

DE Werner Herzog

« Do you not then hear this horrible scream all around you that people usually call silence.”

Synopsis : 1828, en Bavière. Depuis sa naissance, Kaspar Hauser a vécu enfermé dans une pièce, sans aucun contact avec le monde extérieur à l’exception d’un homme se faufilant la nuit pour lui déposer sa nourriture. Un jour, l’homme qui le retient captif le relâche en ville…

Lire la suite

Persona

DE Ingmar Bergman

“I understand, all right. The hopeless dream of being – not seeming, but being. (…) The gulf between what you are with others and what you are alone. The vertigo and the constant hunger to be exposed, to be seen through, perhaps even wiped out. Every inflection and every gesture a lie, every smile a grimace. Suicide? No, too vulgar. But you can refuse to move, refuse to talk, so that you don’t have to lie. You can shut yourself in. Then you needn’t play any parts or make wrong gestures.” (The doctor)

Synopsis : Les relations d’une actrice soudain frappée de mutisme et de son infirmière bavarde.

Lire la suite